Budgets 2017 : La Coalition électrique pour la Rive-Sud dénonce le manque d'ambition

Budgets 2017 : La Coalition électrique pour la Rive-Sud dénonce le manque d’ambition

La Coalition électrique pour la Rive-Sud estime que les gouvernement provincial et fédéral n’en font pas assez pour l’électrification des transports dans leur budget respectif.

«Leurs timides investissements actuels en électrification des transports ne permettront pas [aux libéraux de Québec] d’atteindre leur propre cible de 100 000 voitures électriques d’ici 2020 et ils ne prennent aucun moyen pour corriger la situation. Ce que le budget Leitão envoie comme message, c’est que l’électrification des transports est très loin dans la liste des priorités du gouvernement libéral », a affirmé Catherine Fournier, députée de Marie-Victorin.

De son côté, Pierre Nantel dénonce l’absence d’investissement en 2017 pour l’installation de bornes de recharges électriques. «Une décision honteuse. En ce qui concerne les incitatifs à l’achat de véhicules électriques, les libéraux sont très clairs : ce sera le néant pour les 11 prochaines années, s’est désolé Pierre Nantel. Pire encore, le gouvernement coupe plus d’un milliard de dollars au Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone dans les deux prochaines années, une décision injustifiable. »

Le député de Longueuil – Saint-Hubert souhaiterait également que le gouvernement Trudeau investisse dans le technopôle IVÉO.

La Coalition reconnait toutefois un certain dynamisme en ce qui concerne l’innovation avec l’annonce d’investir 950 M$ dans des supergrappes, soit des zones d’innovation à haute densité commerciale où on retrouve des établissements d’enseignement postsecondaire.

Auteur : Yessica Chavez

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *